Entrepreneur de spectacles
Entrepreneur de spectacles
Panier

Présentation:

Chorégraphies et chants issus de traditions minière et orale

Virginie PIERRE-Sophie LAJOIE-Coline ZIMMER

 

Idée originale et interprétation des danses et des chants : Sophie LAJOIE, Virginie PIERRE, Coline ZIMMER - Regard Extérieur : Caroline BERNARD - Création Costumes : Marie NILS - Création Graphique : Florence WEISER

 

ORIGINES DU GUMBOOT ET DES CHANTS

Le gumboot – en anglais « botte en caoutchouc », est une danse percussive née dans les mines de charbon et de diamant d’Afrique du Sud durant l’Apartheid. Les mineurs, noirs évidemment, travaillent pieds nus jusqu’au jour où les patrons leur procurent des bottes en caoutchouc afin de les protéger des amaladies et blessures aux pieds contractées dans les profondeurs humides et glauques de la terre. Cette solution occasionne des frais moins importants pour les patrons que ceux qu’entrainerait le drainage du fond des mines.

Aux pieds et entre les mains de ces mineurs, les bottes deviennent instruments de musique, de percussion, moyen d’expression.

Et les corps dansent accompagnés des rythmes ainsi produits. La danse devient langage, symbole de revendication, permet de trasncender la rudesse des conditions de travail et de vie.

Les chants, originaires d’Afrique du Sud, d’Afrique de l’Ouest et de Cuba, sont issus de la tradition orale. Ces chants polyphoniques célèbrent la vie, la condition humaine, sont symboles de solidarité, de communication, et dégagent une force ancestrale.

 

HISTORIQUE DU PROJET GUMMETTES

Sophie LAJOIE danse le gumboot avec ferveur depuis le début des années 90. A Montréal, un ami proche lui transmet ce qu’il a lui-même appris de réfugiés politiques sud-africains à Vancouver. Ils créent une troupe, La Famille Botte, qui se produit un peu partout au Québec, dans la rue ou en salle tout au long de la décennie.

Virginie PIERRE chante et danse passionnément depuis de nombreuses années dans des groupes de musique africaine et afro-cubaine. Elle a séjourné plusieurs fois en Afrique et à Cuba pour approfondir ses connaissances.

Coline ZIMMER, aimant chanter et danser depuis son plus jeune âge, multiplie les formations et les projets artistiques réunissant ces deux disciplines.

La rencontre de Sophie, Coline et Virginie a lieu au cours d’un projet de théâtre forain en 2008. Leur vient alors naturellement l’idée de rassembler les danses et les chants qui les habitent. Elles élaborent le projet Gummettes dans lequel elles mêlent ces danses et ces chants, les travaillent comme une matière, les mettent en espace et en forme, les font se répondre.

Le projet attise tout de suite la curiosité. Amenées à se produire informellement dans différents événements, elles font appel à Caroline Bernard. Son œil extérieur et avisé les aide à traduire leurs envies sur la scène, à aller vers un numéro plus abouti.

Les Gummettes ont été en résidence durant une semaine à Lattitude 50° à Marchin en automne 2011.

Elles ont participé au Cabaret Cirque qui a eu lieu les 1 et 2 Février 2012 à Lattitude 50° et à La Roseraie.

 

TOUT D’ABORD IL Y A DES BOTTES, DES BOTTES QUI CHAUSSENT DES PIEDS QUI FRAPPENT LE SOL PUIS DES MAINS AUI CLAQUENT SUR CES BOTTES PUIS DES VOIX QUI S’APPELLENT, S’HARMONISENT, DES CHANTS S’ELEVENT, DES RYTHMES NAISSENT ET SE REPONDENT.

 

LES GUMMETTES : LE SPECTACLE

« Nous avons voulu donner à voir et à entendre les chants poliphoniques et les chorégraphies de gumboot. Nous ne voulions pas raconter une histoire narrative mais laisser parler les corps et les voix. Pour nous, danser et chanter ces formes d’art, c’est déjà raconter des histoires qui ne nous appartiennent pas, mais que nous chérissons et avons à cœur de partager.

Nous utilisons la complémentarité de nos voix et de nos corps pour porter sur scène la matière des chants polyphoniques, des danses percussives et des polyrythmies. Le spectacle est le résultat de notre exploration de ces thèmes dans l’espace.

Notre envie est aussi de partager l’énergie et le plaisir contagieux dégagés par le gumboot et les chants, de les offrir à un public diversifié, tant dans la rue qu’entre les murs. »

NOTE D’INTENTION DE CAROLINE BERNARD

« Trois silhouettes différentes, trois personnalités qui se dégagent et qui s’unissent, trois voix qui s’harmonisent… Et des bottes comme point commun pour nous emmener dans un voyage émotionnel et dynamisant.

La mise en valeur d’une création passe par « une mise au service de… » D’emblée, il a été question de garder précieusement cette belle féminité exprimée en troix exemplaires tout en créant une unité. Enrichir, préciser, affiner les mouvements et les idées pour rendre homogène la technique et lui donner sens.

La ligne de conduite choisir est de transmettre une énergie positive au public et de l’emmener en voyage dans des univers contrastés.

Dans la fluidité des mouvements et l’agilité des frappes, les rythmes, polyrythmies, canons, chants… nous emmènent effectivement dans des ambiances variées où l’on est émerveillé.

Les jeux d’espace et gestuels contribuent à la mise en valeur de cette technicité et des émotions à transmettre. La complicité, l’écoute, le jeu ont été les maîtres mots d’un plaisir à mettre en lumière sur scène. »

 

CAROLINE BERNARD :

Elle est diplômée de l’Institut de Rythmique Jaques-Dalcroze de Belgique et de l’Ecole Internationale de Théâtre Lassaâd. Passionnée par la transmission, elle enseigne le théâtre, l’expression corporelle, la danse créative et le travail corporel préparatoire au jeu d’acteur à l’IRJ-D, à l’Ecole de Cirque de Bruxelles, dans l’enseignement secondaire en arts de la parole, au Conservatoire de Musique de Huy et aux ateliers « la tête en l’air »à La-Louvière.

Elle s’adonne aussi aux plaisirs du jeu au sein de « La Compagnie de Bonimenteurs » et mobilise sa cr éativité autour de l’art du funambule. « Les Gummettes » font appel à elle comme regard extérieur pour ses qualités de « metteuse en valeur ».

 

VIRGINIE PIERRE :

Elle étudie l’Art Dramatique et la Déclamation au Conservatoire Royal de Liège et enseigne ces arts à l’Académie d’Eghezée depuis 1996.

Passionnée de danses africaines, elle se forme, entre autres, auprès de E.Wolliaston, G.Momboye, I.Sow et D.M’Punga. Elle danse pour de nombreux spectacles, notamment ceux du ballet « Mam Bambe » de I.Sow et les créations de Nina Haha. Elle est également co-fondatrice, danseuse et chanteuse du groupe afro-cubain Bao.

Depuis 2007, elle participe aux créations du théâtre forain « Les Baladins du Miroir » où elle rencontre S.Lajoie et C. Zimmer.

 

SOPHIE LAJOIE :

C’est en 1989, à Montréal, qu’elle découvre le gumboot. Avec son complice J.Arsenault, elle fonde « La Famille Botte » qui se produit sur de nombreuses scènes à Montréal et dans tout le Québec. La troupe collabore avec le groupe rock « Les Colocs » le temps d’une tournée estivale. Durant la décennie 90, Sophie transmet la bonne nouvelle du gumboot lors d’ateliers et de stages.

Co-fondatrice du théâtre itinérant « Le Cochon Souriant », elle participe à la vie et aux spectacles de la troupe mêlant théâtre, musique et danse.

Arrivée en Belgique en 2000, elle rejoint la Cie « Les Baladins du Miroir » avec laquelle elle travaille toujours.

En 2008, elle crée avec V.Pierre et C.Zimmer la formation « Les Gummettes ».

 

COLINE ZIMMER :

Après deux années passées à L’Institut de Rythmique Jaques-Dalcroze en expression corporelle et danse créative, elle entre chez « Les Baladins du Miroir » où elle joue dans plusieurs spectacles intégrant chants et musique. Elle est également membre co-fondatrice et comédienne au sein de « La Cie des Bonimenteurs ».

Parallèlement, elle suit divers stages et cours de danse contemporaine avec J.L.Vidal, S.Ubieta et A.Stegnar et se forme à l’Espace-Temps au Kairos avec M.C.Wavreille.

Elle chante depuis son plus jeune âge et se perfectionne en participant entre autres aux Ateliers de la Chanson, ainsi qu’aux cours de polyphonies africaines de M. et A.Daulne des Zap Mama.

 

Vidéo et tarif sur demande

Contact: optiasso@gmail.com

  1. Dernière mise à jour: 20/1/12/2016 -
  2. 278883 VISITEURS depuis sa création

Renseignements: optiasso@gmail.com